Navigation – Plan du site

Laurence Olivier-Messonnier

Docteur en littérature française et comparée, Laurence Olivier-Messonnier est professeur agrégé de Lettres modernes en lycée et CPGE au Lycée Mme de Staël à Montluçon (Allier). Elle a soutenu en juin 2008 une thèse de doctorat intitulée : « Guerre et littérature de jeunesse française (1870-1919). De la voix officielle à la matérialisation littéraire et iconographique ».

 

 

Chercheur rattaché au CELIS (Centre de recherche sur les Littératures et la Sociopoétique) de Clermont-Ferrand. Equipe d’accueil, EA 1002, Laurence Olivier-Messonnier est associée aux équipes suivantes :

- « Sociopoétique : écriture des interactions sociales », notamment le programme « enfance, littérature de jeunesse, littérature graphiques, littératures et arts visuels ».

- « Littératures 20/21 », notamment les programmes « écrire la guerre », « exprimer la douleur ».

 

Ses axes de recherches sont :

- Guerre et littérature de jeunesse (1870-2015).

- Littérature française et francophone du 20e et du 21e siècle : multiculturalisme, famille et guerre, minorités, rapport texte/image.

- Didactique de la littérature.

 

 

Publications

 

1- Guerre et littérature de jeunesse 1913-1919 Analyse des dérives patriotiques dans les périodiques pour enfants, Paris, L’Harmattan, Coll. « critiques littéraires », 2012, 410 pages.

Thèse mise en ligne sur le portail de la bibliothèque universitaire Lafayette : http:// bciu.univ-bpclermont.fr, rubrique « ressources électroniques ».

GUERRE ET LITTERATURE DE JEUNESSE FRANÇAISE (1870-1919) De la voix officielle à la matérialisation littéraire et iconographique

 

2- Enfants de troupe(s) Les descendants du Tambour d’Arcole : entre mythe et réalité, Paris, L’Harmattan, Coll. « critiques littéraires » 2013, 164 pages.

 

3- Article « L’enfance en guerre dans “ Les Livres Roses de la Guerre” de Larousse », dans Christian Chelebourg (éd.), Ecritures Jeunesse 1, « Représenter le jeunesse pour elle-même », Dives-sur-Mer, Minard Lettres Modernes, « Revue des Lettres Modernes », 2010, p.145-167.

 

4 - « Antoine Chalamet, Jean Felber : un roman scolaire dévoyé ? », dansCahiers Robinson, n°19, s. dir. Francis Marcoin & Guillemette Tison, mars 2011, 254 p. (p.81-96).

 

5- « Enfants de troupe(s) : enfants des armées, enfants de l’armée, entre mythe et réalité » dans Cahiers Robinson, n°20, s. dir. Francis Marcoin & Evelyne Thoizet, octobre 2011, 240 p. (p.37-51).

 

6 -« La Grande Guerre et l’exploitation animale à destination des enfants », dans Cahiers Robinson, n° 34, s. dir. F. Gaïottti, décembre 2013, 213 p. (p. 81-92).

 

7 - « Bécassine, avatar féminin de Candide ? Les albums de guerre de Caumery et Pinchon », dansCahiers Voltaire revue annuelle de la Société Voltaire, Centre international du XVIIIe siècle, « Enquêtes », vol. 13, octobre 2014, (p. 234-239).

 

8- Article« Les Pieds Nickelés : une littérature de jeunesse populaire et cocardière aux richesses insoupçonnées (1913-1917) » dans Interférences littéraires, nouvelle série, n°3, « Les écrivains et le discours de la guerre », s. dir. François-Xavier Lavenne & Olivier Odaert, novembre 2009, pp. 97-130.

 

9 - ANR EVE site : www.enfance-violence-exil.net, 2013. « Fillette »

 

10 - Colloque LEESP « L’écriture et ses pratiques » 8-9-10 novembre 2010 Poitiers. Article « La poésie: une propédeutique à la production écrite de l’école au lycée » : http://www.gdr-pve.fr/spip.php?article116&lang-fr, décembre 2010.

 

11 - « Quand la France règle ses “ contes” : Daudet, Contes du lundi ». Ecole des lettres lycée.

 

12 -« La littérature extrascolaire pendant la Grande Guerre : entre propagande et créativité littéraire ».

 http://centenaire.org/fr/espace-scientifique/la-litterature-extrascolaire-pendant-la-grande-guerre-entre-propagande-et

 

13 - « Renouveau iconographique et mutation axiologique dans Gédéon (1923-1939) », (Revue Strenae, déc. 2013, La littérature de jeunesse dans l’entre-deux guerres : renouveau et mutation).

 

14 - Paul de Sémant Sémant, illustrateur de Jean Tapin, histoire d’une Famille de Soldats » (Capitaine Danrit, Jean Tapin, histoire d’une Famille de Soldats 1ère période : 1792-1830, Ill. Paul de Sémant, Paris, Librairie Delagrave, 1898), mai 2013, www.caricature.com, rubrique « arrêt sur image ».

 

15 -  Les icônes patriotiques et le formatage des esprits juvéniles (1870-1914) : axiologie des manuels scolaires et des albums », Tropelias. Revista de Teoria de la literatura y literatura comparada, Université de Saragosse, 23 (2015), p. 134-150. http://zaguan.unizar.es/ojs/index.php/tropelias/index

 

 

Communications n’ayant pas encore fait l’objet d’une publication mais prévues pour un ouvrage collectif :

 

a) Séminaire IMHOTEP : le témoignage

 

1- Séminaire IMHOTEP : communication sur « Le témoignage », Ecole doctorale de Clermont-Ferrand, 19 décembre 2008.

« Le témoignage dans la littérature enfantine de guerre (1914-1919) : axiologie et variété générique. »

 

2- L’album entre témoignage et devoir de mémoire.

Séminaire IMHOTEP : communication sur « Témoignage et devoir de mémoire : André Hellé,Le Livre des heures héroïques et douloureuses, 1914-1915-1916-1917-1918. » 17-18 novembre 2009.

 

 

b) Colloque « Bandes d’enfants » 3-4 février 2011 Université d’Artois (Cahiers Robinson), publication prévue en septembre 2011 :

 

«Bandes d’enfants : enfants de troupe. Enfants des armées, enfants de l’armée, entre mythe et réalité ».

 

Article transmis en janvier 2011 : les bienséances

« De La Bruyère à Claveloux : les bienséances à l’épreuve de l’intertextualité et de l’iconotexte» pour la Revuedes Lettres Modernes, Minard Lettres Modernes.

Courriel :
laurence.messonnier@orange.fr
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org