Navigation – Plan du site
Dossier thématique

Fiction et forme encyclopédique : Wookieepedia, Dragon Ball Wiki et Cie.

Benoît Berthou

Résumé

Wookieepedia, Final Fantasy Wiki, Dragon Ball Wiki, Memory Alpha, WoWWiki… Autant d’encyclopédies en ligne abordant de célèbres fictions pour la jeunesse à travers un nombre parfois considérable d’articles abordant toutes sortes de sujets (récits, technologies, personnages, lieux, auteurs, fans…). Que nous apprennent ces dispositifs entendant prendre des fictions au sérieux, c’est-à-dire aborder un domaine relevant de l’imaginaire avec des outils relevant du domaine de la connaissance ? Deux pratiques se dégagent : la référence à des produits culturels prenant des formes fort diverses (romans, bandes dessinées, films, jeux vidéo…) et le lien entre les divers articles. Ces deux pratiques montrent comment se développe une expertise quant à une fiction, une capacité à se situer dans une construction imaginaire.

Haut de page

Texte intégral

  • 1  Page d’accueil de Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Main_Page (page consultée le 18 avr (...)
  • 2  Page d’accueilde universalis.fr :
    http://www.universalis.fr/

1« L’encyclopédie sur Star Wars à laquelle tout le monde peut participer »1, peut-on lire sur la page d’accueil d’une Wookieepedia tirant son nom d’un célèbre et fort poilu personnage de l’œuvre de Georges Lucas. Face à ce titre et à cette introduction, la première réaction est faite d’amusement tant il existe un décalage de registre entre un dispositif éditorial propre à la connaissance et une construction imaginaire synonyme d’un divertissement mêlant, dans le cas présent, extra-terrestres et roman de chevalerie. Ce site Internet n’a pourtant rien d’une plaisanterie puisque Wookieepedia a, en six ans seulement, accumulé une masse documentaire (de plus de 84 000 articles) plus importante que celle que constituent des ouvrages faisant presque office d’institution (telle une Encyclopédie Universalis2 qui présente, sur son site français, 30 000 articles). Wookieepedia semble de plus avoir fait école puisqu’il est en effet possible de trouver nombre d’encyclopédies en ligne se focalisant sur des œuvres appartenant à des genres variés comme le fantastique (Twilight Saga Wiki consacré à l’œuvre de Stéphanie Meyer), l’aventure (Indiana Jones Wiki ou One Piece wiki), la Science-fiction (Memory Alpha qui traite de Star Trek ou Avatar Wiki traitant de l’œuvre de James Cameron…) ou la fantasy (Dragon Ball Wiki, Naruto Wiki, Harry Potter Wiki ou encore Lord of The Ring Wiki qui fait référence à l’œuvre de Tolkien)… Nous ne pouvons donc que constater la popularité d’un dispositif adoptant une position on ne peut plus singulière que le présent article tentera de mieux cerner : promouvoir une approche documentaire de fictions propres à la culture de jeunesse.

L’encyclopédie contre la fiction ?

  • 3  « Fanon », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Fanon (page consultée le 7 mai 2011).

2Ces encyclopédies constituent des dispositifs éditoriaux qui entendent aborder des fictions d’une façon bien précise, comme en témoigne l’abondante documentation que tous les sites cités ci-dessus mettent à la disposition de leurs lecteurs afin d’expliciter leur mode de fonctionnement : pages de présentation (généralement intitulées « about » ou « à propos ») inscrivant ces encyclopédies dans le temps en présentant leur histoire ou leurs grandes évolutions, règlements intérieurs (appelés « policies ») exposant leurs objectifs et les moyens souhaités pour les réaliser, guides de rédaction (couramment nommés « Manual of style ») présentant des protocoles d’écriture d’articles qui doivent adopter des normes précises en matière de conjugaison, de terminologie ou de structuration… Le « pourquoi » et le « comment » de ces sites Internet sont ainsi clairement formulés et ceux-ci adoptent des modes de publication on ne peut plus précis, n’hésitant pas à prescrire la rédaction de certains écrits et à proscrire l’intégration d’autres textes. Sont ainsi clairement écartés des travaux ne relevant pas, selon les pages brièvement évoquées ci-dessus, du projet encyclopédique ; et tel est notamment le cas des « fan invention » ou « fanon »3 qui semblent considérer une fiction comme l’occasion de s’engager dans une activité d’écriture, ou plutôt de réécriture, d’une première création.

  • 4  « Policy », Harry Potter Wiki :
    http://harrypotter.wikia.com/wiki/Harry_Potter_Wiki:Policy (page co (...)
  • 5  « About », Dragon Ball Wiki :
    http://dragonball.wikia.com/wiki/Dragon_Ball_Wiki:About (page consult (...)
  • 6 Ibid. Ma traduction de : « Some information will be considered by later contributors to be insuffic (...)

3Aux « fanfictions » qui entendent réinventer ou poursuivre l’intrigue d’une première création, le Harry Potter Wiki adresse ainsi un message sans aucune ambiguïté et tous ceux qui voudraient prêter à Voldemort une fantasque généalogie ou entraîner Hermione dans de fantaisistes aventures sentimentales sont mis au pied du mur : « Nous ne nous intéressons à aucune fan fiction, images ou divagations (en gros, à aucun “fan non-sens”) […]. Si vous n’apportez pas quelque chose qui a véritablement valeur d’information, et si vous ne voulez pas aider dans la publication ou l’administration – en bref, si vous ne voulez pas vous rendre utile – alors : dégagez4 ! » Avec ces encyclopédies, nous sommes effectivement aux antipodes de l’invention : il est question « d’information », c’est-à-dire d’un écrit ne se construisant pas autour d’une subjectivité, ni même autour d’une volonté d’expression quelle qu’elle soit. Il s’agit de placer un ensemble de faits au centre d’un dispositif de communication, et le Dragon Ball Wiki adopte ainsi un mode de publication on ne peut plus précis : « Pour Dragon Ball Wiki, l’article idéal est équilibré, neutre, encyclopédique et contient des connaissances significatives et vérifiables5 ». Une encyclopédie semble ainsi se définir comme un instrument de certification d’affirmations ayant trait à une fiction et ne vouloir faire aucune place à ce qui ne relève pas de semblable mission : « Des informations seront sans doute considérées comme étant insuffisantes par de nouveaux contributeurs, et pourront pour cette raison être supprimées ou signalées6. »

  • 7 Ibid. Ma traduction de : « While the overall trend is generally upward, it is important to use Drag (...)
  • 8  « Fanon », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Fanon (page consultée le 22 avril 2011). M (...)
  • 9  « About », Star Wars Fanon. :
    http://swfanon.wikia.com/wiki/Star_Wars_Fanon:About (page consultée l (...)
  • 10  Page d’accueil, Harry Potter Fanon Wiki :
    http://harrypotterfanon.wikia.com/wiki/Main_Page (page co (...)
  • 11  Page d’accueil, Dragon Ball Fanon Wiki :
    http://dragonballfanon.wikia.com/wiki/Dragon_Ball_Fanon_Wi (...)

4S’excusant presque de ne pas constituer un outil scientifique digne de ce nom (« Bien que la qualité générale soit en hausse, il est important d’utiliser Dragon Ball Wiki avec précaution s’il s’agit de la considérer comme une source pour des recherches car les articles varient grandement, de par la nature, en terme de présentation et de maturité7 »), ce site Internet montre qu’il entend avant tout éviter toute forme de confusion entre invention et information, comme l’indique clairement une mise en garde provenant de Wookieepedia : « L’ajout de tout matériau relevant du “fanon” à un article existant, de même que la création de nouveaux articles se fondant sur le “fanon”, est considéré comme du vandalisme et peut être puni par un bannissement permanent8 ». L’exercice de la volonté d’expression est explicitement assimilé à la dégradation d’un espace documentaire et l’encyclopédie ainsi pensée n’entend nullement constituer un instrument de production de fictions : si un lecteur veut devenir à son tour auteur, il doit s’inscrire au sein d’espaces numériques bien distincts tels le Star Wars Fanon (créé « en 2005 suite à la déception de plusieurs utilisateurs de Wookieepedia n’ayant pas été autorisés à publier leurs créations9 »), le Harry Potter Fanon Wiki (« où les fans inventifs peuvent faire vivre leurs créations10 ») ou encore le Dragon Ball Fanon Wiki (où il est possible de « créer ses propres ajouts à la saga Dragon Ball11 ») qui permettent aux « fans » d’échanger à propos de leurs écrits respectifs.

Pour un « savoir » de la fiction

  • 12  « Wookieepedia », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Wookieepedia (page consultée le 23 (...)
  • 13 Ibid. Ma traduction de : « As Wikipedia was concerned, only notable items would have complete artic (...)

5Évoquant des pratiques d’exclusion du champ de la publication, nous touchons en fait à la définition même de l’entreprise encyclopédique : celle-ci entend servir une connaissance et effectivement permettre l’approche documentaire d’une construction imaginaire. Semblable ambition est sensible lorsque l’on considère la genèse et le mode de construction de ces sites Internet car ceux-ci peuvent naître d’une rupture avec des dispositifs éditoriaux ne permettant pas de faire toute la place à semblable objectif. C’est par exemple ainsi que Wookieepedia justifie sa volonté de se constituer en espace numérique autonome vis-à-vis d’une Wikipedia qui hébergeait les premiers articles consacrés aux œuvres de Georges Lucas : « Il s’agit d’une encyclopédie générale plutôt que consacrée à un sujet donné (à l’inverse de Wookieepedia qui se focalise uniquement sur Star Wars). Pour cette raison, elle n’est pas particulièrement ouverte à un savoir présentant en profondeur l’univers d’une fiction donnée12. » Il est ici question de « savoir », c’est-à-dire d’un mode d’organisation de l’écrit ne pouvant s’accommoder d’une forme de hiérarchisation de l’information présentant certains aspects d’une fiction sur le mode du détail : « En ce qui concerne Wikipedia, seuls les éléments notables pouvaient faire l’objet d’un article complet, les sujets mineurs faisant l’objet d’une description dans une gigantesque liste. Planètes, personnages, armes et véhicules étaient tous présentés de cette façon13 ».

  • 14  « List of Star Wars creature », Wikipedia (version en Anglais) :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Star_ (...)
  • 15  « Species », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Species (page consultée le 29 avril 2011 (...)
  • 16  « Sentient species by biology », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Category:Sentient_sp (...)

6Disposer de ses propres modes d’administration et d’organisation permet de ne pas opérer semblable distinction ; et si les encyclopédies que nous avons citées se refusent à classer les « sujets » comme « mineurs » ou « majeurs », c’est pour adopter un mode de structuration propre à un « savoir » digne de ce nom. La forme de l’inventaire laisse en effet place à une tentative de classification proche de la taxinomie : alors que Wikipedia propose une simple « liste des créatures de Star Wars14 », Wookieepedia publie ainsi une longue page web contenant des considérations quant à la signification de la notion d’« espèce » dans le cadre d’une fiction15 (où la conception des divers organismes ne semble pas structurée autour de distinctions entre « animal », « humain » et « végétal ») avant de proposer d’accéder à ce bestiaire imaginaire selon des classements établis « par société » ou « par biologie16 ». En fait de simplicité, il s’agit ici de s’inscrire dans une complexité et la « profondeur » évoquée ci-dessus est tout sauf un vain mot puisque cette « biologie » mène elle-même le visiteur du site vers 18 rubriques (amphibiens, hermaphrodites, reptiles, arachnides…) qui proposent elles-mêmes des liens vers des sous-catégories (les « mammifères intelligents » sont ainsi divisés en « canins », « équidés », « félins » ou « rongeurs »…) conduisant elles-mêmes vers un grand nombre d’articles (70 pour les « aquatiques intelligents », 18 pour les « botaniques conscients »…).

  • 17  « Wol Cabasshite », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Wol_Cabasshite (page consultée le (...)
  • 18 Ibid. Ma traduction et mon adaptation de : « The Wol Cabasshites, unlike contemporary cultures of t (...)

7Nous sommes clairement ici face à une encyclopédie traitant d’une fiction plutôt que face à une fiction d’encyclopédie, c’est-à-dire un dispositif entendant constituer la parodie d’un dispositif éditorial propre à la connaissance. Plus qu’une ironie, c’est en effet une exhaustivité qui est ici présentée car ce complexe cheminement mène vers des textes extrêmement détaillés présentant dimensions, habitudes alimentaires, habitats et même psychologies de cette faune et flore imaginaires. Si fantasque soit-il, tout organisme est ainsi traité avec tous les égards éditoriaux dus aux organismes vivants, à l’instar des étranges créatures aux allures de gros mollusques, nommées « Wol Cabasshite ». Ces bêtes disposent – selon Wookieepedia – d’une morphologie fort originale (puisqu’elles possèdent deux cerveaux et sont « constituées d’un grand estomac » contenu dans une « chambre naturellement pressurisée » extrêmement résistante aux hautes et basses températures17), d’un mode de reproduction très particulier (les membres de l’espèce se reproduisant en mettant en contact leurs intestins grêles), d’une culture prenant à contre-pied notre vision du futur (« contrairement à d’autres cultures contemporaines au sein de la galaxie, ils n’ont pas construit leur civilisation sur la technologie, mais plutôt sur la philosophie » et ils ont produit « plusieurs textes qui furent une source de curiosité pour d’autres espèces intelligentes18 ») ainsi que d’une évolution qui laisse un peu songeur (car ils représentent en effet le parfait exemple de parasites devenus intelligent ce qui leur permit de se répandre dans toute la Galaxie).

La fiction : un effort collectif

  • 19  « About », Memory Alpha :
    http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:About (page consultée le 7 juin (...)
  • 20  « Stub », Memory Alpha :
    http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:Stub (page consultée le 2 mai 20 (...)

8L’article brièvement présenté ci-dessus participe clairement de la construction d’un espace documentaire : une fiction y est appréhendée sur le mode de l’accumulation et il s’agit de rassembler le plus grand nombre d’informations afin de la présenter de la façon la plus exhaustive qui soit. Mais on aurait tort ce faisant de réduire ces sites Internet à de simples outils de publication : en effet, ils ne participent pas tant de la diffusion d’un « savoir », c’est-à-dire de sa mise en ligne et à disposition d’un certain nombre d’Internautes, que de sa construction puisque celui-ci se bâtit au sein même de l’encyclopédie et grâce au concours de ses membres. Ces écrits sont en effet le fruit d’un processus collectif que décrivent soigneusement l’ensemble de ces sites, à commencer par Memory Alpha : à en croire les administrateurs « du site de référence sur Star Trek19 », la plupart des articles naissent sous forme de textes « très courts d’un paragraphe ou moins » composés « de phrases vagues (et même parfois d’une seule phrase) échouant à couvrir quoi que ce soit si ce n’est l’aspect le plus basique d’un sujet20 ». Et il s’agit de considérer ces « stubs », ou ébauches d’articles, comme des textes soumis à amendements de la part de l’ensemble des usagers de l’encyclopédie puisque ceux-ci sont en effet à même d’apporter corrections ou compléments en utilisant la fonctionnalité constitutive des logiciels de la famille des wiki.

  • 21  « About », Dragon Ball Wiki, op. cit. Ma traduction de : « a long process of discussion, debate an (...)
  • 22  « Wol Cabasshite », Wookieepedia, op. cit. Page d’historique du 5 novembre 2002. Ma traduction de  (...)
  • 23  « Talk : Wol Cabasshite », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Talk:Wol_Cabasshite (page (...)

9Un simple « clic » sur un lien « modifier » constamment présenté à l’écran permet en effet d’intervenir sur le texte consulté : documentaire rime donc avec communautaire puisque les lecteurs peuvent apporter corrections ou compléments, c’est-à-dire inscrire un texte dans ce que Dragon Ball Wiki nomme « un long processus de discussion, de débat et d’argumentation21 ». Ces encyclopédies appréhendent ainsi la fiction d’une façon bien précise : si leur contenu s’étoffe et devient plus conséquent, c’est à travers une forme d’adhésion envers des textes caractérisés par un certain « potentiel ». Nous sommes en fait face à des écrits qui sont les fruits de continuelles interactions dont un « historique » disponible pour chaque article conserve soigneusement la trace. Est ainsi retracée la genèse d’un « savoir » de la fiction qui naît d’un effort collectif, comme dans le cas de l’article consacré au Wol Cabasshite déjà cité : né en novembre 2005 sous la forme d’une image et de deux lignes de texte (« Les Wol Cabasshites sont une espèce à propos de laquelle très peu d’information est disponible. Les deux seuls Wol Cabasshites que nous connaissons dans la galaxie étaient Ghoel, habitant le palais de Jabba, et Omo Bouri, le maître Jedi qui a entraîné Saesee Tiin22 ») et a par la suite subi 139 modifications pour finalement constituer une longue page qui est « reconnue comme l’un des meilleurs articles produit par la communauté de Wookieepedia23». Il fait donc aujourd’hui figure de modèle et est régulièrement présenté en page d’accueil du site dans le cadre sélectionnant de façon aléatoire un article dit « de qualité ».

  • 24  « Wookieepedia », Wookieepedia, op. cit. Ma traduction de : « information of value to fans ».
  • 25  Voir « Talk : Wol Cabasshite », Wookieepedia, op. cit.
  • 26  « Talk : Deflector Shield », Memory Alpha :
    http://memory-alpha.org/wiki/Talk:Deflector_shield (pag (...)
  • 27  « Talk : Wol Cabasshite », Wookieepedia, op. cit. Ma traduction de : « Not all Jedi are the lights (...)
  • 28  « Talk : Deflector Shield », Memory Alpha, op. cit. Ma traduction de : « There is no deflector shi (...)

10Valorisant de la sorte certaines de leurs productions, ces encyclopédies semblent faire la promotion d’un certain rapport à la fiction : celle-ci devient l’occasion de relations passant par un « savoir ». Ce qui fait ici lien, c’est la volonté de « fournir aux fans une information de qualité24 » et l’ensemble des fonctionnalités de l’interface sont mises au service d’une semblable mission. Tel est le cas d’une fonction « discussion » ou « talk » qui, prenant la forme d’un onglet sur lequel il est possible de cliquer, permet aux usagers d’échanger à propos de chaque article et de publier toutes sortes de questions et d’objections, voire de lancer de véritables polémiques à la teneur presque absurde pour le non initié. Les Wol Cabasshites évoqués sur Wookieepedia font ainsi l’objet d’un véritable débat (peuvent-ils manier un sabre laser à l’aide de leurs tentacules et donc devenir chevalier jedi25 ?) alors que les vaisseaux spatiaux utilisés par les personnages de Star Trek sont au centre d’une querelle terminologique (qu’est-ce qui distingue les « déflecteurs » des « boucliers26 » ?). Et, dans les deux cas, ces échanges semblent permettre de bousculer un certain nombre d’idées reçues quant au renouveau des films de cape et d’épée (« Tous les jedi ne sont pas des héros type “manieurs de sabres27” ») ou la sommaire tactique militaire des officiers de Starfleet (« Il n’y a aucun bouclier déflecteur. Il y a des déflecteurs électromagnétiques et des boucliers de défense28 »).

La fiction : un réseau

  • 29  « What Memory Alpha is not », Memory Alpha :
    http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:What_Memory_ (...)
  • 30  « Manual of style », Dragon Ball Wiki :
    http://dragonball.wikia.com/wiki/Dragon_Ball_Wiki:Manual_of (...)
  • 31 Ibid. Ma traduction de : « from the perspective of someone who lives in the Dragon Ball universe ».

11Prenant la forme d’une collecte d’informations et donnant lieu à moult discussions, cet effort collectif semble clairement esquisser une position : l’encyclopédie n’est pas le lieu d’une vulgarisation et ne se fixe pas pour mission de transmettre un « savoir » à de non-spécialistes. Elle s’affirme à l’inverse comme un instrument de collecte ou de débat et semble refuser de constituer le quelconque « abrégé » ou vade mecum d’une fiction. À l’instar de Memory Alpha qui stipule que ses articles doivent « être écrits comme une encyclopédie et non comme un dictionnaire29 », il s’agit de passer outre toute approche par trop réductrice de la fiction. C’est en vain que l’on cherchera ici une présentation simplifiée des nombreuses aventures du capitaine James T. Kirk ou du premier officier Spock car toutes les formes de récits présentées au sein de ces encyclopédies doivent en effet prendre le parti d’une certaine complexité. Comme le montre clairement le « Manual of style30 » de Dragon Ball Wiki, un exercice comme le résumé est soigneusement encadré et doit s’inscrire dans des normes précises permettant de l’identifier comme tel : rédigé au passé, il est conçu selon « la perspective de quelqu’un vivant dans l’univers de Dragon Ball31 » et ne constitue que l’un des éléments d’un texte répondant à de plus larges ambitions. De même que les biographies, il prend en effet place dans des articles composés de différentes « sections » dans lesquelles sont détaillés d’autres aspects du sujet, tels que les personnages, armes, « pouvoirs » ou « techniques de combat »…

  • 32  « Build the web », Memory Alpha :
    http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:Build_the_web (page con (...)
  • 33  Ibid. Ma traduction et mon adaptation de : « Envision Memory Alpha as a giant chain ».
  • 34 Ibid. Ma traduction de : « Articles in an encyclopedia are nodes in a hyertexte system. »
  • 35  Voir « Galactic Empire », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Empire (page consultée le 6 (...)
  • 36  Voir « Bio Warriors », Dragon Ball Wiki :
    http://dragonball.wikia.com/wiki/Category:Bio_Warriors (p (...)

12La fiction n’est nullement prisonnière d’une narration et il y aurait quelque chose de désuet à vouloir l’appréhender à l’aide de notions comme « focalisation » ou « diégèse » : telle pourrait être résumée la position d’encyclopédies qui, même lorsqu’elles publient des textes organisés de façon chronologique tentant de simplifier des récits parfois éminemment complexes, n’ont de cesse d’exiger que ceux-ci comportent de nombreux points de fuite. Si Memory Alpha propose de bannir les articles « orphelins32 » qui ne sont liés d’aucune façon à d’autres pages du site, c’est ainsi pour montrer qu’un écrit ne constitue pas une fin en soi et qu’un effort de synthèse ne doit pas prendre la forme de la contraction de textes. Tout résumé doit clairement montrer qu’il participe d’un ensemble plus vaste : il constitue l’un des éléments de ce que Memory Alpha nomme une « chaîne géante33 » et doit avoir vocation à constituer un document susceptible de renvoyer à une infinité d’autres documents. Formant un « point d’intersection au sein d’un système hypertexte34 », les articles n’ont ainsi de cesse de multiplier les connexions de toutes sortes et – du plus long (telle l’histoire de l’Empire Galactique de Star Wars35) au plus court (telles les biographies de fort secondaires personnages de Dragon Ball36), l’ensemble des récits publiés sont émaillés de toutes sortes de renvois : nous sommes, au sein de ces encyclopédies, face à des écrits qui sont littéralement envahis par la constitution de relations.

  • 37  Voir « Harry Potter and the chamber of secret », Harry Potter Wiki :
    http://harrypotter.wikia.com/w (...)
  • 38  Voir « Aunt Petunia », Harry Potter Wiki :
    http://harrypotter.wikia.com/wiki/Petunia_Dursley (page (...)
  • 39  Voir « Hogwarts Express », Harry Potter Wiki. url : http://harrypotter.wikia.com/wiki/Hogsmeade_St (...)
  • 40  Voir « Polyjuice potion », Harry Potter Wiki :
    http://harrypotter.wikia.com/wiki/Polyjuice_Potion ( (...)
  • 41 Ibid. Ma traduction de : « Build the web ».

13Au sein du Harry Potter Wiki, la présentation des différents tomes de la série prend ainsi des allures on ne peut plus singulières : le lecteur du résumé de La Chambre des secrets37, second volet des aventures de l’apprenti-sorcier, se voit ainsi proposer de s’attarder sur chaque personnage (ce qui lui permet par exemple de découvrir les facettes cachées d’une Tante Petunia hébergeant son neveu Harry38), de mieux connaître de fantasques véhicules (tel un Hogwarts Express reliant Londres à l’imaginaire Poudlard39) ou encore de découvrir les techniques magiques de ses héros favoris (en lisant par exemple la recette d’une potion multifruits reposant sur un subtil dosage de corne de licorne et de lychees40). Comportant plus de 300 mots ou expressions sur lesquels il est possible de cliquer, une synthèse prend ainsi des allures d’annuaire ou de base de données : elle a vocation à « construire le web41 », c’est-à-dire à contribuer à la construction d’un ensemble d’information dont le seul et unique objet serait une construction imaginaire. Érigée au rang de système documentaire, la fiction semble relever d’une nouvelle définition : elle constitue un « environnement », pour reprendre un terme informatique, quelque chose qui permet une infinie circulation à l’aide de milliers de liens hypertextes et qu’il est possible d’explorer grâce aux puissants moteurs de recherche fournis par Google ou Wikia.

Fiction et agrégation

  • 42  G.Luca et al., Star Wars. La trilogie fondatrice, Omnibus, 1995.

14Semblable définition met pleinement en évidence la spécificité de ces dispositifs numériques par rapport à d’autres modes de publication : ils se définissent comme un véritable lieu de rencontre entre l’ensemble des produits culturels constitutifs d’une fiction et entendent passer outre toutes les formes de cloisonnement médiatiques, esthétiques ou économiques. En effet, ces encyclopédies semblent vouloir s’affirmer comme les instruments d’une mise en relation et adoptent ce faisant une position plus affirmée qu’un ouvrage imprimé comme le Star Wars publié chez Omnibus42 : renfermant la novellisation des trois premiers films réalisés par Georges Lucas, celui-ci propose en effet un « dossier Star Wars » coordonné par Jacques Goimard qui permet de découvrir successivement la biographie du cinéaste américain, les « mille visages de Star Wars » à travers les différentes adaptations de la série (en vidéo, disque, radio, livre, bande dessinée, jeu vidéo, jeu de rôle, parc d’attraction…) et enfin un « univers de Star Wars » proposant biographies des principaux personnages ainsi que descriptions des diverses « ethnies » ou technologies dont la série est coutumière, avant de déboucher sur un atlas offrant la possibilité d’inscrire dans un espace imaginaire de complexes aventures et un lexique bilingue permettant à des fans issus de toutes les communautés nationales d’échanger plus aisément.

  • 43  Wookiepedia, « Lando Calrissian » :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Lando_Calrissian (page consultée (...)

15Un dispositif comme Wookieepedia adopte une tout autre structuration que celle de cet imposant volume et semble presque faire se rejoindre ces différentes parties : si « mille visages » sont ici évoqués, ce n’est pas sous la forme d’un inventaire, ou plus largement à travers l’étude des conditions de développement d’un type donné de productions. A l’inverse, c’est un imaginaire qui met en perspective un ensemble de références et commande l’inscription dans une diversité de produits culturels : ceux-ci sont présentées sur le mode de l’ « annexe », comme des compléments d’information utiles à un récit à l’instar des 232 notes de bas de page contextualisant la liste des 242 apparitions du personnage de Lando Calrissian43 au sein des créations estampillées Star Wars… La fiction a ici valeur d’agrégation : elle apparaît comme une construction faisant lien entre des éléments disparates quant à leurs modes d’expression et contexte de production. Et une biographie prend ainsi des allures de « patchwork médiatique » comme en témoignent les représentations agrémentant l’article sus-cité puisque le récit des aventures du premier propriétaire du Faucon Millenium mobilise une hétéroclite iconographie : photogrammes tirés des films de George Lucas, dessins extraits des bandes dessinées publiées en France chez Delcourt, images de synthèse provenant des Lego Star Wars et autres jeux vidéo…

  • 44  Voir « Chalmun’s spaceport cantina », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Mos_Eisley_Cant (...)
  • 45  « Chalmun », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Chalmun (page consultée le 27 avril 2011 (...)
  • 46  « Chewbacca », Wookiepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Chewbacca (page consultée le 27 avril 2 (...)
  • 47  « Momaw Nadon », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Momaw_Nadon (page consultée le 23 av (...)

16Fédérer un matériau hétérogène, produire une forme de cohérence en s’appuyant sur des créations n’usant pas du même langage : tel semble être la position d’encyclopédies qui semblent relever d’un étrange « système des objets », pour reprendre le titre d’un ouvrage de Jean Baudrillard puisqu’elles entendent appréhender des produits culturels en terme de communauté. Il ne s’agit nullement de se focaliser sur l’un d’entre eux, mais à l’inverse de montrer en quoi ceux-ci s’informent et se complètent, comme dans le cas d’une page de Wookiepedia consacrée à la « cantina ». D’un lieu apparaissant dans une scène d’une durée d’exactement 3 mn 48 s au cours de l’épisode IV de Star Wars, le lecteur peut ainsi lire le plan détaillé44, apprendre que celui-ci fut anciennement utilisé comme armurerie et brasserie, savoir qu’il présente une capacité d’accueil de 102 « humanoïdes » (même si l’établissement est dit être plutôt laxiste quant à cette limite, ce qui lui permet d’héberger de fort volumineuses créatures) et découvrir qu’il est propriété d’un Wookie nommé Chalmun45 (lointain parent du Chewbacca qui accompagne Han Solo46), avant de consulter, si le cœur lui en dit, la présentation détaillée de nombre de créatures fréquentant l’établissement tel l’étrange Momaw Nadon dont l’existence est apparemment bien plus longue que ses quatre secondes trente centièmes de présence à l’écran47.

Une nouvelle figure de l’auteur

  • 48  Henry Jenkins, Convergence culture. Where old and new media collide, New York University press, 20 (...)
  • 49  http://harrypotter.wikia.com/wiki/Harry_Potter_and_the_Chamber_of_Secrets_%28film%29
    (page consulté (...)

17Procédant de la sorte, ces encyclopédies semblent prendre acte de la nature hybride des fictions dont elles entendent traiter et développer une approche documentaire permettant de mettre celle-ci en valeur. Elles semblent en effet nous inviter à mettre en perspective les analyses du sociologue Henry Jenkins : s’il s’agit de raconter « une histoire si grande qu’elle ne peut être contenue dans un seul produit culturel48 », ce n’est nullement en occultant ses diverses formes d’existence médiatique. Il s’agit à l’inverse de mettre en valeur les apports de ces différents supports et ceux-ci peuvent par exemple être on ne peut plus clairement présentés comme dans le cas de la page d’accueil du Harry Potter Wiki. Y figurent côte à côte un menu « livres » et un menu « films » donnant accès à la présentation d’œuvres différentes portant exactement le même titre et une fiction est ainsi présentée à travers un processus d’adaptation dont il s’agit de cerner la singularité. Près de la moitié de la page consacrée au film Harry Potter et la chambre des secrets49et à ses multiples avatars (versions DVD, Blu-Ray et coffret « Ultimate Edition » sont convoqués) est ainsi occupée par l’examen des différences avec le livre d’où il provient, que celles-ci relèvent de l’omission (d’un personnage ou d’une scène) ou de plus larges altérations (bouleversant la chronologie du récit et introduisant dans l’œuvre cinématographique une forme de temporalité qui lui est propre).

  • 50 Ibid., p. 2. Ma traduction de : « By convergence, I mean the flow of content across multiple media (...)
  • 51  « Canon policy. FAQ », Memory Alpha :
    http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:Canon_policy_FAQ (p (...)
  • 52  « Canon », Wookieepedia :
    http://starwars.wikia.com/wiki/Canon (page consultée le 16 avril 2011). M (...)

18La « convergence », c’est-à-dire le « flux de contenu passant par de multiples plateformes médiatiques, la coopération entre plusieurs industries culturelles, et le comportement migratoire des audiences de chaque média qui vont se rendre n’importe où à la recherche du genre de divertissement qu’elles souhaitent50 », ne va ici pas de soi : elle devient plutôt un objet de réflexion car « coopération » et « migration » semblent pouvoir poser problème vis-à-vis d’une fiction. En atteste la volonté de l’ensemble de ces encyclopédies de conférer une place centrale à une notion faisant systématiquement l’objet de larges explications : le « canon », soit l’ensemble des productions littéraires, cinématographiques, graphiques ou vidéoludiques qui peuvent et doivent être considérées comme authentiques. Il s’agit en fait du seul matériau qui soit digne d’intérêt pour une encyclopédie soucieuse de construire et de diffuser un « savoir » digne de ce nom et Memory Alpha insiste ainsi sur sa délimitation : « Il est évident qu’une définition stricte est nécessaire car Kirk aurait vécu à peu près 10000 ans et Starfleet aurait un million de vaisseaux de guerre si toutes les fictions étaient tenues pour vraies51 ». Pose ainsi avant tout problème une prolifération que Wookieepedia explique en des termes quelque peu pompeux : « La situation est comparable à celle des mythologies grecques et romaines, ou aux histoires du roi Arthur. Les différents épisodes de Star Wars constituent un groupe de récits autonomes et liés, et ont été écrits par de nombreux auteurs sur un long laps de temps52 ».

  • 53  « Canon policy. FAQ », op. cit. Ma traduction de : « Technically, canon is what “The Powers That B (...)

19La fiction pose en fait le problème d’une autorité qui soit à même d’organiser le « flux » qu’évoque Henry Jenkins ; son rôle serait de permettre le partage d’un récit entre divers acteurs (écrivains, scénaristes, dessinateurs, gamedesigners…) tout en veillant à la cohérence de leurs travaux respectifs vis-à-vis de l’imaginaire qui leur donne sens et chance. Ces encyclopédies deviennent ainsi l’occasion d’un dialogue d’un nouveau type puisqu’elles proposent d’explorer les intentions et imaginations d’une inédite figure de créateur comme en atteste l’exemple de Memory Alpha : « Techniquement, le canon est le fait du “Pouvoir en place” (les personnes qui contrôlent la franchise Star Trek, des écrivains aux producteurs, de Viacom à la Paramount Pictures, sont désignés comme le “Pouvoir en place”) qui veille sur la fabrication des nouveaux épisodes de Star Trek. Tout ce qui est présenté dans les épisodes précédents doit dans cette optique être considéré comme relevant du canon53 ». Ce « savoir » qui suppose une inscription dans un dispositif éditorial faisant la part belle à une complexité et un effort collectif mobilisant toute une communauté prend ainsi tout son sens : il relève le défi de fictions pensées sur le mode de l’institution, se présentant comme des œuvres collectives faisant appel à adaptations et interprétations afin de résister à l’épreuve du temps.

Haut de page

Notes

1  Page d’accueil de Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Main_Page (page consultée le 18 avril 2011). Ma traduction de : « The Star Wars encyclopedia anyone can edit ».

2  Page d’accueilde universalis.fr :
http://www.universalis.fr/

3  « Fanon », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Fanon (page consultée le 7 mai 2011).

4  « Policy », Harry Potter Wiki :
http://harrypotter.wikia.com/wiki/Harry_Potter_Wiki:Policy (page consultée le 23 avril 2011). Ma traduction de : « If you don't have anything of real informative value to contribute and if you don't want to help out in editing or monitoring - in short, if you don't want to make yourself useful - then scram. »

5  « About », Dragon Ball Wiki :
http://dragonball.wikia.com/wiki/Dragon_Ball_Wiki:About (page consultée le 23 avril 2011). Ma traduction et mon adaptation de : « The ideal Dragon Ball Wiki article is balanced, neutral and encyclopedic, containing notable, verifiable knowledge. »

6 Ibid. Ma traduction de : « Some information will be considered by later contributors to be insufficiently founded, and may be removed or expounded ».

7 Ibid. Ma traduction de : « While the overall trend is generally upward, it is important to use Dragon Ball Wiki carefully if it is intended to be used as a research source, since individual articles will, by their nature, vary in standard and maturity ».

8  « Fanon », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Fanon (page consultée le 22 avril 2011). Ma traduction de : « Addition of fanon material to existing articles as well as the creation of new fanon-based articles is considered vandalism and may be grounds for permanent bans. Only on user pages is fanon allowed, provided that it is clearly marked as fanon and is limited to a very small amount. »

9  « About », Star Wars Fanon. :
http://swfanon.wikia.com/wiki/Star_Wars_Fanon:About (page consultée le 22 avril 2011). Ma traduction.

10  Page d’accueil, Harry Potter Fanon Wiki :
http://harrypotterfanon.wikia.com/wiki/Main_Page (page consultée le 22 avril 2011). Ma traduction et mon adaptation de : « Welcome to the Harry Potter Fanon Wiki, where inventive Harry Potter fans can bring their creations to life ! »

11  Page d’accueil, Dragon Ball Fanon Wiki :
http://dragonballfanon.wikia.com/wiki/Dragon_Ball_Fanon_Wiki (page consultée le 22 avril 2011). Ma traduction de : « create their own additions to Dragon Ball tale ».

12  « Wookieepedia », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Wookieepedia (page consultée le 23 avril 2011). Ma traduction de : « It is a general knowledge encyclopedia, rather than being specific to one topic (as Wookieepedia is Star Wars specific). Because of this, it is not always particularly friendly to in-depth knowledge specific to a given fictional universe. »

13 Ibid. Ma traduction de : « As Wikipedia was concerned, only notable items would have complete articles, with the rest of the minor subjects with descriptions on a giant list. Planets, characters, weapons, and vehicles were all done in this manner. »

14  « List of Star Wars creature », Wikipedia (version en Anglais) :
http://en.wikipedia.org/wiki/Star_wars_species (page consultée le 29 avril 2011).

15  « Species », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Species (page consultée le 29 avril 2011).

16  « Sentient species by biology », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Category:Sentient_species_by_biology
(page consultée le 3 mai 2011).

17  « Wol Cabasshite », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Wol_Cabasshite (page consultée le 3 mai 2011). Ma traduction et mon adaptation de : « Their internal organs were contained within naturally-pressurized chamber, which was also resistant to extreme temperatures. Most of their body was made up of a large stomach

18 Ibid. Ma traduction et mon adaptation de : « The Wol Cabasshites, unlike contemporary cultures of the galaxy, did not build their civilization on technology, but rather, philosophy. They recorded several texts, which were a cause of curiosity in other sentients ».

19  « About », Memory Alpha :
http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:About (page consultée le 7 juin 2011). Ma traduction de : « Star Trek reference website ».

20  « Stub », Memory Alpha :
http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:Stub (page consultée le 2 mai 2011). Ma traduction et mon adaptation de : « A stub on Memory Alpha is defined as a very short article of one paragraph or less. Generally, stub articles are short, vague sentences (or even a single sentence) that fail to cover all but the extreme basics of a subject. »

21  « About », Dragon Ball Wiki, op. cit. Ma traduction de : « a long process of discussion, debate and argument ».

22  « Wol Cabasshite », Wookieepedia, op. cit. Page d’historique du 5 novembre 2002. Ma traduction de : « Wol Cabasshites were a species of which very little information was known.The only two known Wol Cabasshites in the galaxy were Ghoel, an inhabitant of Jabba's Palace, and Omo Bouri, the Jedi Master who trained Saesee Tiin. »

23  « Talk : Wol Cabasshite », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Talk:Wol_Cabasshite (page consultée le 3 mai 2011). Ma traduction et mon adaptation de : « “Wol Cabasshite” is a featured article , which means it has been identified as one of the best articles produced by the Wookiepedia community. »

24  « Wookieepedia », Wookieepedia, op. cit. Ma traduction de : « information of value to fans ».

25  Voir « Talk : Wol Cabasshite », Wookieepedia, op. cit.

26  « Talk : Deflector Shield », Memory Alpha :
http://memory-alpha.org/wiki/Talk:Deflector_shield (page consultée le 7 mai 2011).

27  « Talk : Wol Cabasshite », Wookieepedia, op. cit. Ma traduction de : « Not all Jedi are the lightsaber-swinging hero type. »

28  « Talk : Deflector Shield », Memory Alpha, op. cit. Ma traduction de : « There is no deflector shield. There are deflector fields, and defence shields. »

29  « What Memory Alpha is not », Memory Alpha :
http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:What_Memory_Alpha_is_not (page consultée le 19 mai 2011). Ma traduction de : « Memory Alpha articles should be written like an encyclopedia, not a dictionary. »

30  « Manual of style », Dragon Ball Wiki :
http://dragonball.wikia.com/wiki/Dragon_Ball_Wiki:Manual_of_Style#cite_ref-iu_3-11 (page consultée le 28 avril 2011).

31 Ibid. Ma traduction de : « from the perspective of someone who lives in the Dragon Ball universe ».

32  « Build the web », Memory Alpha :
http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:Build_the_web (page consultée le 29 avril 2011). Ma traduction de : « Above all, try to avoid creating orphan articles – an orphan is an article that has no other pages that link to it. »

33  Ibid. Ma traduction et mon adaptation de : « Envision Memory Alpha as a giant chain ».

34 Ibid. Ma traduction de : « Articles in an encyclopedia are nodes in a hyertexte system. »

35  Voir « Galactic Empire », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Empire (page consultée le 6 juin 2011).

36  Voir « Bio Warriors », Dragon Ball Wiki :
http://dragonball.wikia.com/wiki/Category:Bio_Warriors (page consultée le 6 juin 2011).

37  Voir « Harry Potter and the chamber of secret », Harry Potter Wiki :
http://harrypotter.wikia.com/wiki/Harry_Potter_and_the_Chamber_of_Secrets (page consultée le 6 juin 2011).

38  Voir « Aunt Petunia », Harry Potter Wiki :
http://harrypotter.wikia.com/wiki/Petunia_Dursley (page consultée le 6 juin 2011).

39  Voir « Hogwarts Express », Harry Potter Wiki. url : http://harrypotter.wikia.com/wiki/Hogsmeade_Station (page consultée le 6 juin 2011)

40  Voir « Polyjuice potion », Harry Potter Wiki :
http://harrypotter.wikia.com/wiki/Polyjuice_Potion (page consultée le 6 juin 2011).

41 Ibid. Ma traduction de : « Build the web ».

42  G.Luca et al., Star Wars. La trilogie fondatrice, Omnibus, 1995.

43  Wookiepedia, « Lando Calrissian » :
http://starwars.wikia.com/wiki/Lando_Calrissian (page consultée le 22 avril 2011).

44  Voir « Chalmun’s spaceport cantina », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Mos_Eisley_Cantina (page consultée le 23 avril 2011).

45  « Chalmun », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Chalmun (page consultée le 27 avril 2011).

46  « Chewbacca », Wookiepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Chewbacca (page consultée le 27 avril 2011).

47  « Momaw Nadon », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Momaw_Nadon (page consultée le 23 avril 2011).

48  Henry Jenkins, Convergence culture. Where old and new media collide, New York University press, 2008, p. 97. Ma traduction de : « a narrative so large that it cannot be contained within a single medium ».

49  http://harrypotter.wikia.com/wiki/Harry_Potter_and_the_Chamber_of_Secrets_%28film%29
(page consultée le 1er mai 2011).

50 Ibid., p. 2. Ma traduction de : « By convergence, I mean the flow of content across multiple media platforms, the cooperation between multiple media industries, and the migratory behavior of media audience who will go almost anywhere in search of the kind of entertainment experiences they want. »

51  « Canon policy. FAQ », Memory Alpha :
http://memory-alpha.org/wiki/Memory_Alpha:Canon_policy_FAQ (page consultée le 16 juin 2011). Ma traduction de : « It is obvious that this strict definition is necessary, since Kirk would have lived around 10,000 years and Starfleet would have some 1,000,000 warships if all this fiction were “true”. »

52  « Canon », Wookieepedia :
http://starwars.wikia.com/wiki/Canon (page consultée le 16 avril 2011). Ma traduction de : « The situation can be compared to Greek and Roman mythology, or the stories of King Arthur. The various Star Wars tales are a group of separate but linked stories, and are told by many different authors over a period of time. »

53  « Canon policy. FAQ », op. cit. Ma traduction de : « Technically, canon is what “The Powers That Be” (those people in control of the Star Trek franchise, from the writers, to producers, to Viacom and Paramount Pictures, also referred to as “TPTB”) pay attention to in the making of new Star Trek episodes. Everything that was shown in a previous episode has to be canon in this respect. »

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Berthou, « Fiction et forme encyclopédique : Wookieepedia, Dragon Ball Wiki et Cie. », Strenæ [En ligne], 2 | 2011, mis en ligne le 21 juin 2011, consulté le 24 mars 2017. URL : http://strenae.revues.org/420 ; DOI : 10.4000/strenae.420

Haut de page

Auteur

Benoît Berthou

Université Paris 13. LABSIC

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org