Navigation – Plan du site
Fonds d'archives et collections

Le Centre de littérature de jeunesse de la Ville de Liège

Cécile Boulaire

Résumé

Le Centre de littérature de jeunesse de la Ville de Liège et les Ateliers du texte et de l’image, a.s.b.l., ont été créés en septembre 2010 à l’initiative de Michel Defourny et Chantal Cession. Il s’agit de faire vivre un fonds considérable de livres pour enfants et de documentation « secondaire » sur la littérature et la culture enfantines.

Haut de page

Texte intégral

La bibliothèque Ulysse Capitaine, la place et l’église Saint Barthélémy, Les Principautaires de Mady Andrien

1En septembre 2010 a été inauguré le Centre de littérature de jeunesse de la ville de Liège, au sein de la Bibliothèque Ulysse Capitaine qui met à la disposition du public les fonds patrimoniaux de la ville de Liège. À quelques mètres du musée Curtius, superbement rénové, il donne sur la place Saint-Barthélémy où une sculpture de Mady Andrien, baptisée Les principautaires, fait penser à une ribambelle d’enfants gambadant au-devant d’une armée de St Nicolas. Histoire, patrimoine, enfance : voilà quelques-uns des maîtres-mots de ce centre de ressources et de recherches, qui n’en est qu’à ses premiers balbutiements, déjà prometteurs.

  • 1  Un volume d’hommages, constitué d’une sélection de ses articles, lui a été consacré par ses amis : (...)

2L’idée de ce Centre revient à Michel Defourny qui, au terme d’une carrière universitaire en partie consacrée à la littérature pour la jeunesse1, a souhaité rendre accessible à un large public d’amateurs, d’étudiants, de chercheurs ou d’enseignants le fonds de livres que son activité journalistique (il tient depuis des années une chronique de littérature pour la jeunesse au sein du Ligueur, journal de l’association la Ligue des familles) et son goût de connaisseur exigeant lui ont permis de constituer.

3Comme l’explique Chantal Cession qui assure l’animation de ce Centre, après avoir été libraire pour la jeunesse pendant de longues années (en 1977, elle a co-fondé la librairie spécialisée jeunesse La Parenthèse, à Liège), les lieux sont pour l’instant… un peu petits. Difficile de faire place d’emblée aux 35 000 ouvrages qui constituent le fonds Michel Defourny. Le choix a donc été fait d’inaugurer le Centre avec une très petite sélection d’ouvrages, afin de pouvoir commencer à accueillir chercheurs, enseignants, étudiants et curieux – quitte à les renvoyer, dès que leurs requêtes dépassent les capacités du lieu, à Michel Defourny lui-même, qui par la force de choses conserve encore dans des locaux privés l’essentiel de sa collection. Le logo du Centre lui-même, de l’association « Les Ateliers du texte et de l’image » qui en constitue un prolongement vivant, et du Fonds Michel Defourny ont été dessinés par l’artiste Benoît Jacques.

Les trois logos dessinés par Benoît Jacques

4Les lecteurs peuvent donc pour l’instant trouver sur place une sélection de revues consacrées à la littérature pour la jeunesse, un large échantillonnage des collections de contes (pour enfants… ou pour conteurs) proposées par l’édition contemporaine, un vaste choix de théâtre pour enfants, une sélection représentative de la production actuelle d’albums ou de documentaires, de romans pour adolescents et un choix copieux de publications destinées aux tout-petits, Michel Defourny ayant insisté dans tous ses travaux sur la nécessité d’immerger les bébés dans la littérature.

5Un rayonnage entier est par ailleurs consacré à la littérature « secondaire », et c’est en cela notamment que le Centre se révèle le plus singulier. Bien sûr, toutes les synthèses récentes sur la littérature pour la jeunesse, toutes les interviews d’auteurs, tous les actes de colloques se retrouvent sur ces étagères. Mais le lecteur peut aussi y trouver, et c’est plus rare, de nombreux catalogues, essais et monographies consacrés à la littérature pour la jeunesse étrangère, qu’elle soit proche (allemande, par exemple : l’Allemagne n’est qu’à 40 kilomètres de Liège) ou lointaine (Corée, Brésil…).

Ouvrages de référence en allemand

Ouvrages de référence consacrés à des pays étrangers

6La collection d’ouvrages accumulés par Michel Defourny depuis plusieurs décennies témoigne en effet de sa grande curiosité pour les cultures étrangères. Spécialiste de l’Inde ancienne, il a contribué à faire connaître les publications pour la jeunesse des éditions indiennes Tara. Ses voyages sont toujours l’occasion pour lui de découvrir la singularité des artistes et des éditeurs locaux ; il en rapporte albums, catalogues et ouvrages de référence, constituant pour l’instant sa collection personnelle, et destinés à terme, si le Centre parvient à s’installer dans des locaux plus vastes, à rejoindre les rayonnages offerts aux lecteurs.

Un fonds cosmopolite

7C’est ainsi qu’on trouve dans cette collection un album de tenues à découper pour habiller les silhouettes en papier de Frida Kahlo et Diego Riviera, Aquí cuelgan mis vestidos, édité en 1999 par Francisco Estebanez, ou encore l’album d’activités Diego y Frida te invitan a su casa publié par le Museo Casa Estudio Diego Riviera y Frida Kahlo à l’occasion de l’exposition du même nom ; l’édition de Pinocchio illustrée par Antonio Saura, et publiée par 5 Continents Editions ; ou encore certaines des productions récentes des éditions brésiliennes Cosacnaify, comme Ora bolas de  Paulo Tati et Edith Derdyk illustré par Andrés Sandoval.

Aquí cuelgan mis vestidos, Francisco Estebanez, 1999

Carlo Collodi, Le nouveau Pinocchio, illustré par Antonio Saura, réécriture de Christine Nöstlinger, Milan, 5 Continents Editions, 2010

Paulo Tati et Edith Derdyk, Ora bolas, illustrations d’Andrés Sandoval, Sao Paulo, Cosacnaify, 2005

Un fonds historique

8Mais c’est dans sa profondeur historique que la collection est la plus passionnante. Michel Defourny s’est efforcé, durant des années, de reconstituer une sorte de bibliothèque historique de littérature pour la jeunesse, parfois en achetant quelques originaux, mais aussi en accumulant, au fil des sorties, des expositions et des rétrospectives, des facs-similés et reprints qui permettent un survol passionnant de cinq siècles de publications, du Grobianus de Dedekind (1549) au Urmanuskript des Struwwelpeter (Germanisches Nationalmuseum Nürnberg, 1988) et au Pan Tom Buduje Dom de Stefan et Franciszka Themerson, en passant par des originaux, facs-similés et rééditions de Randolph Caldecott, Lothar Meggendorfer, Elsa Beskow, Peter Newell, Edgard Tytgat ou Else Wenz-Viëtor. Ce catalogue des « indispensables » de l’histoire du livre pour enfants, rationnel et représentatif pour les siècles anciens, plus personnel et subjectif à mesure qu’on s’approche de la fin du xxe siècle, offre une image remarquable de la créativité du livre pour enfants à travers les époques, et permet de relativiser les « audaces » et les « inventions » prétendues de l’édition contemporaine. Les rééditions contemporaines d’albums anciens, intéressantes en ce qu’elles permettent à tous de découvrir le talent de leurs auteurs, sont ici judicieusement complétées par des éditions d’époque permettant de se faire une idée plus juste du rendu des images à partir des techniques d’impression originales, comme c’est le cas par exemple pour les albums d’Ernst Kreidolf.

Rééditions contemporaines d’Ernst Kreidolf, par Manuskriptum ou Ernst Kreidolf Verlag (Bern)

Ernst Kreidolf, Die schlafenden Bäume, Köln, Hermann Schaffstein, 1901

9Les techniques de production et de reproduction des images sont en effet centrales pour qui s’intéresse au livre illustré, et particulièrement à l’album destiné aux enfants. Qu’il s’agisse des décorations marginales de Crane pour les éditions soignées de la fin du xixe siècle, de la fraîcheur des images d’Edy-Legrand pour l’édition Tolmer de L’Île rose, ou des étonnants découpages, collages et assemblages hybrides de matériaux et de styles de Piet Zwart pour les postes et télécommunications hollandaises dans les années 1930, rien ne remplace le contact direct avec la matérialité du livre.

Edmund Spenser, The Shepheard’s calender, illustré par Walter Crane, London & New York, Harper & Brothers, 1898

Charles Vildrac, L’Île rose, illustrations Edy-Legrand, Paris, Tolmer, 1924

Het boek van PTT, Piet Zwart, Leiden, 1938

10La curiosité tous azimuts de Michel Defourny l’a poussé à réunir, au-delà des classiques qui ont scandé l’histoire de la littérature pour la jeunesse, toute une série de publications d’un intérêt indéniable pour l’historien du livre pour enfants, en ce qu’elles touchent à la pédagogie, et notamment à l’enseignement des formes graphiques. On trouve ainsi un exemplaire du Children’s coloured paper work de l’artiste et pédagogue d’origine tchèque Franz Cizek, publié par Anton Schroll à Vienne vers 1927, dans lequel sont présentés des modèles de tableaux en papier découpé ; mais aussi les deux volumes du manuel d’Elena Izcue, El arte peruano en la escuela (L’art péruvien à l’école), publié en 1926 à Paris et destiné à enseigner aux enfants des écoles péruviennes l’art des motifs traditionnels précolombiens.

Franz Cizek, Children’s coloured paper work, Vienne, Anton Schroll & co, ca.1927

Elena Izcue, El Arte Peruano en la escuela, Paris, Excelsior, 1926, 2 vol.

Ouvrages de référence et catalogues d’expositions

11Le grand intérêt de ce fonds de livres, c’est qu’à côté des ouvrages historiques eux-mêmes (livres pour enfants, livres d’artistes, livres de pédagogie), Michel Defourny a réuni un ensemble considérable de livres de référence qui renseignent sur les artistes, les éditeurs, les mouvements artistiques et intellectuels qui ont donné naissance à telle ou telle œuvre. Ainsi, chaque pièce de la collection est mise en contexte, illustrée, enrichie par ces ouvrages annexes qui permettent de comprendre sa présence au sein de ce fonds, et d’en saisir, au-delà du coup d’œil, tout l’intérêt. Ainsi, l’album pour enfants Clic ! dit l’appareil photo de Balthasar Burckhard, composé de grands portraits photographiques à l’italienne, est-il complété par le catalogue de l’exposition Éloge de l’ombre.

12De même, le fascinant album de la plasticienne portugaise Paula Rego, Nursery rhymes, publié par The South Bank Centre à Londres en 1990 est complété au sein de la collection par l’ouvrage de synthèse de T. G. Rosenthal consacré à l’artiste, Paula Rego - The complete graphic work (Londres, Thames & Hudson, 2003).

Paula Rego, Nursery Rhymes, Londres, The South Bank Centre, 1990, pages de garde et illustration intérieure

13On pourrait encore citer Dick Bruna, Elsa Beskow, Elisabeth Ivanovsky… Dans la mesure du possible Michel Defourny a nourri sa collection de toutes les rétrospectives éditées, de tous les catalogues ou ouvrages de référence consacrés aux auteurs qu’il aime et aux livres qu’il possède. De ce fait, sa collection échappe à la pure subjectivité du collectionneur, et constitue, avant même l’idée du Centre de littérature jeunesse, un ensemble pédagogique autant qu’une réunion d’œuvres. Et, bien loin de la rigidité des comptages bibliométriques en vigueur depuis quelques années au sein de l’université, cette collection intègre en abondance des catalogues d’expositions, comptés pour rien, semble-t-il désormais, dans la production « scientifique » des universitaires, et pourtant tellement appropriés pour donner à voir et comprendre l’œuvre d’un artiste qui produit des images, et tellement utiles au chercheur qui a besoin de conforter sa culture d’une œuvre, d’une époque ou d’un courant.

Dick Bruna, The Smell of success, Groninger Museum, 1996.

Objets culturels de l’enfance

14Au-delà même des livres, Michel Defourny a inclus dans sa collection, sinon des jouets et des meubles, dont il affectionne pourtant le design et l’inventivité – mais où les ranger ? –, des jeux pour enfants, souvent produits par les artistes et éditeurs auxquels il s’intéresse déjà pour leurs livres. En cela, ce fonds rejoint les préoccupations des chercheurs spécialisés dans les « objets culturels de l’enfance ». On trouve ainsi, par exemple, un jeu de fort belles cartes à illustrations photographiques de Balthasar Burkhard.

Balthasar Burkhard, France Hanin, Jeu des sept familles, MAC’s, Musée des Arts Contemporains du Grand-Hornu, 2007

15Sorti d’une autre étagère, un sac d’épaisse toile de Mayenne enferme le jeu de loto photographique imaginé par Jean-Loup Trassard, écrivain amoureux de sa Mayenne natale, pour la Bibliothèque départementale de Mayenne qui chaque année commande la création d’un jeu original à un artiste écrivain. Photographiées dès le début des années 1990, ces petites scènes de la vie rurale d’autrefois, dans lesquelles l’écrivain intègre ses propres jouets d’enfants, figurines de paysans et animaux de ferme, ont un intérêt plastique tout autant que ludique.

Jean-Loup Trassard, Jouer à la ferme. Jeux de société, St Berthevin, Bibliothèque départementale de la Mayenne, 2010

16Si jeux, jouets, meubles et vêtements pour enfants intéressent le chercheur spécialisé dans les livres pour enfants qu’est Michel Defourny, les collectionner supposerait une place dont les particuliers, en général, ne disposent pas. Dans ces cas, ce sont les ouvrages de référence qui nourrissent le goût du chercheur, catalogues d’expositions sur la mode enfantine ou essai sur le design pour enfants.

Catalogue La Mode et l’enfant, 1780…2000, Paris, Musée Galliera, 2001 ; Carole Daprey, Pierre Gencey, Mobilier design pour enfants, Editions Piqpoq, 2009

Conclusion

17Cette immense et fascinante collection constituant le Fonds Michel Defourny est destinée à alimenter le Centre de littérature de jeunesse de la ville de Liège. À terme s’y ajouteront les archives personnelles de Michel Defourny : travaux de recherches, mais aussi abondante correspondance avec des dizaines d’artistes et de professionnels du livre pour enfants. Il va sans dire que l’ensemble présente un intérêt considérable, aussi bien dans la perspective des recherches portant sur l’histoire du livre illustré pour l’enfance, qu’en termes de formation des professionnels actuels de la littérature pour la jeunesse – étudiants, futurs enseignants, libraires, bibliothécaires, éditeurs, illustrateurs. On ne peut que souhaiter un développement rapide du Centre, si manifestement à l’étroit dans ses locaux actuels. Nul doute que ce Centre saura attirer chercheurs et spécialistes à échelle internationale, dès qu’il aura atteint son envergure définitive.

Haut de page

Notes

1  Un volume d’hommages, constitué d’une sélection de ses articles, lui a été consacré par ses amis : Le livre et l'enfant, recueil de textes de Michel Defourny, Bruxelles, Service général des Lettres et du Livre du Ministère de la Communauté française, Éd. de Boeck, 2009.

Haut de page

Table des illustrations

Légende La bibliothèque Ulysse Capitaine, la place et l’église Saint Barthélémy, Les Principautaires de Mady Andrien
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 128k
Légende Les trois logos dessinés par Benoît Jacques
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-2.png
Fichier image/png, 127k
Légende Ouvrages de référence en allemand
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Légende Ouvrages de référence consacrés à des pays étrangers
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Légende Aquí cuelgan mis vestidos, Francisco Estebanez, 1999
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Légende Carlo Collodi, Le nouveau Pinocchio, illustré par Antonio Saura, réécriture de Christine Nöstlinger, Milan, 5 Continents Editions, 2010
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Légende Paulo Tati et Edith Derdyk, Ora bolas, illustrations d’Andrés Sandoval, Sao Paulo, Cosacnaify, 2005
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Légende Rééditions contemporaines d’Ernst Kreidolf, par Manuskriptum ou Ernst Kreidolf Verlag (Bern)
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Légende Ernst Kreidolf, Die schlafenden Bäume, Köln, Hermann Schaffstein, 1901
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Légende Edmund Spenser, The Shepheard’s calender, illustré par Walter Crane, London & New York, Harper & Brothers, 1898
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 292k
Légende Charles Vildrac, L’Île rose, illustrations Edy-Legrand, Paris, Tolmer, 1924
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Légende Het boek van PTT, Piet Zwart, Leiden, 1938
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
Légende Franz Cizek, Children’s coloured paper work, Vienne, Anton Schroll & co, ca.1927
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 176k
Légende Elena Izcue, El Arte Peruano en la escuela, Paris, Excelsior, 1926, 2 vol.
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Légende Paula Rego, Nursery Rhymes, Londres, The South Bank Centre, 1990, pages de garde et illustration intérieure
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Légende Dick Bruna, The Smell of success, Groninger Museum, 1996.
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
Légende Balthasar Burkhard, France Hanin, Jeu des sept familles, MAC’s, Musée des Arts Contemporains du Grand-Hornu, 2007
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Légende Jean-Loup Trassard, Jouer à la ferme. Jeux de société, St Berthevin, Bibliothèque départementale de la Mayenne, 2010
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
Légende Catalogue La Mode et l’enfant, 1780…2000, Paris, Musée Galliera, 2001 ; Carole Daprey, Pierre Gencey, Mobilier design pour enfants, Editions Piqpoq, 2009
URL http://strenae.revues.org/docannexe/image/409/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 185k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Cécile Boulaire, « Le Centre de littérature de jeunesse de la Ville de Liège », Strenæ [En ligne], 2 | 2011, mis en ligne le 21 juin 2011, consulté le 23 mars 2017. URL : http://strenae.revues.org/409 ; DOI : 10.4000/strenae.409

Haut de page

Auteur

Cécile Boulaire

Maître de conférences à l’Université François-Rabelais de Tours, équipe INTRU

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org