Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Nicolas Rouvière, Bande dessinée et enseignement des humanités

Laurent Gerbier
Référence(s) :

Bande dessinée et enseignement des humanités, sous la direction de Nicolas Rouvière, Grenoble, ELLUG, « Didaskein », 2012, 45 p.

Texte intégral

  • 1 Nicolas Rouvière, Astérix ou les lumières de la civilisation, Paris, PUF, 2006 ; Id., Astérix ou la (...)

1Dirigé par Nicolas Rouvière, ont on connaît les travaux remarquables sur Astérix1, le présent volume entend dresser un état des lieux du rôle de la bande dessinée dans l’enseignement primaire et secondaire, en France et dans les pays francophones (Belgique, Canada). Il repose sur le constat selon lequel la bande dessinée a fait depuis trois décennies l’objet d’un processus de légitimation qui se marque tout particulièrement dans sa reconnaissance comme support éducatif, reconnaissance lisible dans les pratiques des pédagogues comme dans les programmes et dans les instructions officielles (l’introduction de Nicolas Rouvière retrace de manière très claire cette évolution). En se donnant pour objet, dès son titre, de rapporter la bande dessinée à l’enseignement des « humanités », l’ouvrage vise à saisir la bande dessinée comme un des lieux où se joue « l’héritage des litterae humaniores » (p. 17), entendant par là en faire un outil pour l’apprentissage de la liberté du lecteur tel qu’il s’exerce dans le travail d’interprétation que comprend toute pratique de lecture.

2L’ouvrage est organisé en quatre parties : une première partie s’emploie à dégager les enjeux généraux de l’usage pédagogique de la bande dessinée, et les trois parties suivantes se concentrent respectivement sur cet usage en tant qu’il s’applique à l’enseignement du français (deuxième partie), de l’histoire (troisième partie), et des langues et civilisations (quatrième partie). Les pages introductives de ces quatre parties (non signées, mais que l’on suppose rédigées par l’éditeur scientifique du volume) problématisent efficacement le propos ; cependant le contenu même des chapitres, au-delà de la diversité de point de vue et de la variété de registres inhérente au principe du volume collectif, révèle un flottement constant entre l’enseignement de la bande dessinée et l’enseignement par la bande dessinée.

3Cette question centrale traverse le livre sans se trouver réellement traitée : s’agit-il d’examiner les pratiques d’enseignement qui utilisent la bande dessinée comme un support ou une illustration, ou doit-on rejeter cette instrumentalisation parfois réductrice pour se tourner vers un enseignement qui prenne pour objet la bande dessinée elle-même, saisie dans la spécificité de sa construction sémiotique et de sa puissance expressive ? Certains des chapitres rassemblés dans ce volume abordent clairement cette question ; d’autres l’ont déjà tranchée et proposent des réflexions pratiques sur l’usage de bandes dessinées précises dans des séquences pédagogiques précises ; d’autres encore s’intéressent à la compatibilité entre l’objet bande dessinée et la didactique de certaines disciplines déterminées (français, histoire, langues).

  • 2 On pense par exemple à Stephen E. Tabachnik (ed.), Teaching the Graphic Novel, New York, The Modern (...)

4La richesse et la variété des points de vue abordés font cependant de Bande dessinée et enseignement des humanités un état des lieux et un répertoire de propositions qui, par-delà son disparate, l’inscrit pleinement dans un mouvement de revalorisation et de réappropriation pédagogique du medium qui a déjà débouché sur des entreprises équivalentes Outre-Atlantique2.

Haut de page

Notes

1 Nicolas Rouvière, Astérix ou les lumières de la civilisation, Paris, PUF, 2006 ; Id., Astérix ou la parodie des identités, Paris, Flammarion, 2008.

2 On pense par exemple à Stephen E. Tabachnik (ed.), Teaching the Graphic Novel, New York, The Modern Language Association of America, « Options for Teaching », 2009.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Gerbier, « Nicolas Rouvière, Bande dessinée et enseignement des humanités », Strenæ [En ligne], 7 | 2014, mis en ligne le 23 juin 2014, consulté le 24 mars 2017. URL : http://strenae.revues.org/1337

Haut de page

Auteur

Laurent Gerbier

Université François-Rabelais, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance / InTRu.

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org